jeudi, décembre 1

« L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. » Jean Jaurès. Discours à la Jeunesse.

jeudi, novembre 24

S, M, L ou XL ?

Paul Richard Peterson vient de Norvège. Le 22 novembre, il est venu nous montrer sa thèse du thème « S, M, L, XL », étudiée au cours de 1999-2000 d’où il faisait ses études en science politique.
Pour sa thèse, il a concentré la politique dans la Communauté sourde, et l'a recherché pour voir si la politique entendante est différente par rapport à la politique sourde. Il a précisé : « et j'ai voulu comparer ceci au travers de l'identité sourde ».

Identité faible ou forte ? c’est la question. Il a donc appliqué des statistiques afin de trouver les différents facteurs et ce qui pourraient influencer la vie politique d’un sourd.

Ainsi Paul a dû faire une sorte de définition pour les différents niveaux d'identité. « J'ai fait 8 critères pour expliquer ceci. Par exemple : parcours à l’école sourde ou en milieu entendant, participation à la vie associative et/ou sportive… Lorsque vous obteniez le résultat des 8 réponses qui correspondent à la taille du t-shirt XL. Si vous obteniez 2 points, vous mettez le t-shirt de S. Ici, nous avons alors 4 niveaux : S, M, L et XL. D’après cette étude, je vois une différence dans l'activité politique des personnes sourdes qui adaptent leur niveau S ou XL. Toutes ces 8 variables ont été découvertes. Une personne ayant le niveau XL, elle est très impliquée pour les sourds, elle lit les journaux sur les sourds, la langue des signes, le sous-titrage à la TV, etc. Mais il n'était pas facile de faire un jugement si concis. Je veux souligner que les critères ne montre pas définitivement l'identité sourde et l'engagement politique, tout simplement un produit de ma recherche et de mes théories. Mais ces critères pourraient être une bonne mesure des différents niveaux de l'identité sourde, et nous pouvons choisir de ceci.», a t-il expliqué.

C’est intéressant de voir ça ! Il faudrait encore continuer les recherches… je mets quel t-shirt ? :-D
Merci beaucoup Paul.

mardi, novembre 15

Joe Murray, fantastique !!

L'avant de l'eugénisme et les intermarriages entre sourds.
Présenté par Joe Joseph Murray.

Joe J. Murray est originaire des Etats-Unis, il vit maintenant en Norvège. Tout au long de sa jeunesse, Joe a parcouru le monde, surtout voyagé en Europe. Il était vice-président de WFDYS de 1994 à 1999, puis président de 1999 à 2003. En outre, il faisait ses études en science politique. Il est conseiller membre de WFD depuis 2003. Parallèlement, il fait ses études de doctorat, il va prochainement publier sa thèse pour l’université d’Iowa.

L’avant de l’eugénisme, les sourds au XIXe siècle.

L’historien devra savoir repérer les événements qui ont subi leurs conséquences. L'historien devra aussi avoir une bonne connaissance sur les sourds. Le sourd-muet fait partie de la variété de la race humaine. Mais, au cours de l’histoire, le sourd est sans cesse confronté et se heurte souvent à un idéologue entendant. Par exemple avec celui-ci : Alexander Graham Bell

Alexandre Graham Bell (1847-1922) est écossais et émigré à Boston. Il fut le premier en 1876 à déposer le brevet du téléphone. Mais il avait volé le brevet de l’italien Antonio Meucci qui fut le premier inventeur, finalement reconnu par la Chambre des représentants des Etats-Unis en 2002 ! C’est une histoire tout à fait ironique…

Bon, reculons ce qui s'est passé avec Bell. Celui-ci a consacré sa vie à apprendre à parler aux sourds. Il était un spécialiste de l'élocution. Ses parents étaient professeurs pour sourds-muets. Quand sa mère est devenue sourde, Alexander Graham Bell cherchait alors à améliorer pour les sourds. Il aura pour précepteur sa femme sourde et Hélène Keller.

Avant et après Bell

Avant, les sourds se sont enfermés entre eux. Après l’invention du téléphone, Bell ouvrait au monde extérieur, il avait acquis une certaine notoriété et une très forte influence : l’oralisme.

L’intermariage entre Sourds

Il y a eu des débats passionnés entre la Science, et entre Bell et Gillett. Thomas Gallaudet défendait aussi pour les sourds, usagers de la langue des Signes.

Dans le temps, on ne pensait pas la même chose que maintenant. A la fin XIXe et début XXe siècles, quand une femme est enceinte... on disait si on rencontrait un sourd-muet, cela provoquerait le bébé à devenir sourd-muet !

Gillett défendait le fait de se marier entre sourds n’est pas important mais il est important qu’ils soient heureux ensemble. Il dit que la vie de famille est très importante, c’est la base de la société.

Il y a même un rapport rédigé et très critiqué par un sourd-muet en 1890. Il observe « le mariage entre un entendant et un sourd est mauvais : l’homme sourd est considéré bête, utilise sa femme entendante pour le servir comme interprète ou pour l’aider. Et la femme sourde est considérée soumise moralement et/ou physiquement dominé par l’homme entendant ».

Apparition de l’eugénisme

C’était en 1883 que le terme de l'eugénisme est apparu. Avant on disait « heredity ». Vers 1890, la conception de l’homme change – le progrès de la science et le concept vers la perfection est due par le test de QI. Cette mesure intellectuelle tend à supprimer les plus arriérés, les trisomiques, les handicapés mentaux… La solution de Bell est, en premier lieu, d’empêcher les personnes sourdes de se rencontrer entre eux – de se marier entre eux – et d'avoir des enfants sourds.

Bell, avec l’utilisation du téléphone et le soutien des lobbies auprès du gouvernement, donne seulement une éducation orale aux jeunes sourds. Bell proposait de supprimer l'utilisation de la langue des signes – ainsi supprimer les écoles pour les jeunes sourds – il décourageait ainsi les associations des personnes sourdes.

Bell a donc sûrement initié l’eugénisme puisque encore, les nazis sont venus en Californie pour être renseigné sur l’eugénisme. Attention, tout cela n’est pas directement lié avec Bell puisque les idées se sont construites au fur et à mesure des années après. La longue politique de l’eugénisme a réellement commencé au début du XXe siècle aux Etats-Unis et la politique d’hygiène raciale nazie n’est que la suite d’une longue histoire lancée par Bell et la science.

Ces idées n’ont pas changé ; aujourd’hui on n’accepte pas les enfants sourds ; on les implante des microtechniques afin qu’ils soient robotisés « entendant ». Les médecins de l'audition ne conseillent pas la langue des Signes aux parents ; c’est ainsi nous faisons référence de l’implant cochléaire comme extermination progressive du groupe ethnique des sourds : du plan culturel et sociolinguistique.

* * *

A l’issue de cette présentation fantastique de Joe, nous avons composé en trois groupes à présenter trois présentations sur des articles récents :

- Harlan Hane, "Appartenance ethnique, Ethnie et le Monde sourd"

- Douglas Baynton, "Au delà de la culture : Écoles sourdes et le Corps sourd "

- Benjamin Bahan, "Mémoire sur la formation d'une variété visuelle de la race humaine".

samedi, novembre 5

Fredag à Odense

Fredag, c'est vendredi en danois.
Nous sommes allés à Odense (en Fionie), plus particulièrement pour rencontrer le personnage célèbre, Hans Christian Andersen. Il est né à Odense en 1805, mort en 1875. Il est le papa du Vilain Petit Canard, de La Petite Sirène et d'autres inombrables oeuvres qui sont traduites en 123 langues! Nous avons visité sa maison et son musée. Je ne peux pas m'empêcher d'acheter son bouquin de six contes. HC Andersen dira en 1847 "La Vie. Elle est comme un voyage à certains connaissent le point. - je me tiens au gouvernail de la direction, j'ai choisi mon chemin - mais les règles de Dieu sont l'orage et la mer. Il peut le diriger autrement ; et puis, se produisent ce qui peut, il sera le meilleur pour moi... que ma vie sera la meilleure illustration de tout mon travail." Andersen est un grand voyageur, il a notamment voyagé partout en Europe dont 26 pays au cours de sa vie. Pour nous, contemporains, il est donc l'un des premiers européens qui connaît vraiment l'Europe. www.hca.odense.dk
Puis le restant de la journée, Sigrid, Kat et moi, on faisait le lèche-vitrines, avions bu de la bonne bière, au parc voir les canards d'Andersen, nous avons donc beaucoup marché... Il fait déjà nuit à 17h..! Ce fut une bonne journée.
Les Danois sont fans de l'écologie, vous pouvez expliquer ci-dessous :

Farvel!

jeudi, novembre 3

Party Halloween à Castberggård

Mandag - dernière minute - rendez-vous à la maison hantée.








Bilan, nous n'avons pas été mordus par les vampires, ni transformés en grenouille... Les momifiés étaient gentils. Nous avons passé vraiment une bonne soirée. Les jeux étaient super rigolos ! Bon souvenir pour tout le monde et surtout mes enfants. Tak Kat the gothic & Sarah the reddy ! =)

mardi, novembre 1

Visite à Copenhague


En ce moment, ca caille ici..! pourtant le Danemark, c'est la Côte d'Azur des pays nordiques. Environ 13 fois plus petit que la France, malgré une petite superficie, avec ses côtes déchiquetées, des îles ou presqu'îles, le Danemark comprend plus de 7300 km de côtes. C'est le royaume de la balade à vélo dans les paysages sereins et rythmés par de douces collines bien vertes, d'épaisses forêts et de beaux lacs. Les maisons sont la plupart en brique, elles sont jolies et colorées. Le point le plus haut culmine à 173 mètres. Trois principales îles sont le Jylland (à l'Ouest), la Fionie (au centre, est la plus petite) et la Sealand (à l'Est - Copenhague).
Étonnant de s'apercevoir que ce pays est l'un des plus vieux royaumes au monde. Habitée depuis la préhistoire, c'est évidemment avec les Vikings que son histoire s'enracine. Copenhague est la capitale, elle compte actuellement envrion 1 300 000 habitants. Elle est fondée au XIIe siècle par Valdemar le Grand à l'emplacement d'un petit village. Un siècle plus tard, le pays possède une constitution. Copenhague se transforme en une importante étape commerciale et un pouvoir puissant. Tout au long de l'histoire, le Danemark va s'allier ou va se séparer avec la Norvège et la Suède. C'est pourquoi les langues et les cultures scandinaves sont très proches entre elles. Les partis politiques dominants sont les sociaux-démocrates et conservateurs.
La Sirène danoise représente douceur, élégance et vitalité
elle se trouve à Copenhague, pendant 4 jours nous avons visité beaucoup d'organismes. Je résume en trois parties : histoire, associations, langue des signes et santé.

I - Histoire des Sourds au Danemark en bref par
Redtop

Info flash sur l'influence de la langue des Signes depuis l'homme, nommé Peter Akte Castberg (1779-1823). Lui-même jeune étudiant en médecine spécialisée pour la santé des femmes. Un jour, il va au théâtre titré "Abbé De l'Épée et un homme sourd". Castberg voit pour la première fois la langue des Signes. Après, il tente les branchements de 25 volts sur les oreilles des 8 jeunes sourds, tous les jours. Les enfants crient, crient !! échec expérimental. Il part en Allemagne, rencontre cette situation similaire mais branchement de 70 volts ! Castberg en plein déssaccord. Il part à la recherche pour une meilleure alternative en méthode de l'enseignement. Il visite en Autriche, en Italie et en Suisse mais en vain espoir, les écoles utilisent les méthodes orales. Il va à Paris, à l'Institut des Jeunes Sourds-Muets de Saint Jacques. À sa grande surprise, il observe immédiatement les enfants très épanouis, tous communiquent avec leurs mains. Castberg reste alors pendant un an pour étudier la langue muette et à apprendre comment enseigner les enfants sourds. Puis à son retour, le gouvernement danois est satisfait le travail de Castberg, les enfants sourds peuvent lire et écrire. Le fonds est accordé, l'école pour sourds commence en 1807. C'est ainsi la vie, l'influence de la langue des Signes va répandre en Suède, Norvège, Finlande..

II - Associations visitées :

Døve Film Centre
18 salariés 50% sourds et 50% entendants, quelle parité !
La Production s'appelle "Sign of Time", fondée en 1963. Destinée au public en 1972 sous forme de cassette VHS envoyant à chacune des maisons "sourdes". Télévision à partir de 1992.
* Ils visent pour une assistance large des enfants aux adultes.
* 40 heures par an, 1 heure par semaine.
* 10 minutes du journal en LS par jour, de lundi à vendredi.
* 1 interprète à temps plein.
* Les idées se partagent entre le personnel, au cours des réunions 2 fois par semaine.
Le budget des fonds viennent 70% du gouvernement et 30% du budget national.
Ils ont une variété de programmes, une heure au total :
> programme pour enfants "What is Did?"
> programme pour adolescents "Beebs"
> programme pour jeunes adultes "Swap"
> et pour adultes (30 min).
Ils visent également à faire campagne pour le service sous-titré à 100% sur le programme TV d'ici 2007. Ils veulent également l'interprétation numérique pour les personnes sourdes.
À l'issu de cette visite, nous avons été interviewé au sujet de Frontrunners. L'émission va être publiée dans un mois au Danemark.


DDL = Association des Sourds du Danemark, comme FNSF pour la France.
DDL est une organisation à but non-lucratif qui fonctionne pour 5.000 personnes sourdes danoises.
DDL a été fondée en 1935 mais Asguer Bergmann nous a clairement expliqué l'histoire du DDL démarrait en 1866. Parce qu'elle avait commencé par un club pour Sourds-Muets. Ce Club a progressé au cours des années. En 1922, le Conseil des Sourds-Muets a été établi. Le travail du conseil était importante pour les personnes sourdes. Les sujets étaient ouverts tels que les papiers administratifs, l'interprétation, les sujets de police, la surdité, les dettes et le divorce. Lors du 4ème congrès des Sourds-Muets en 1935, ils ont décidé d'établir une 'vraie' association qui sera appelée DDL, fondée le 18 mai 1935.
L'objectif de DDL : Que les personnes sourdes apprécient les mêmes droits, les mêmes responsabilités et la qualité de la vie. DDL est filiale avec beaucoup d'organismes tels que le centre pour le Sourd (CFD), le centre pour la langue des Signes (KC), Castberggåard, Døvefilm, WFD, EUD et Conseil des Sourds du Nordique.

DDL est divisée en différents groupes. Leur travail quotidien inclut :
* Le travail politique favorisant les intérêts des personnes sourdes
* Les informations sur la surdité
* Les relations publiques
* La vente des livres et des informations sur la langue et sur la surdité
* La publication du magazine et des bulletins d'adhésion pour les membres
* Le développement du Tiers-monde - depuis bientôt 10 ans pour l'Ouganda mais se termine en décembre 2005. Nouveau projet Philippines en 2006. Si vous voulez plus d'informations, allez sur le site : www.deaf.dk


DDU = Jeunes Sourds de Danemark
Le bureau de DDU est incorporé avec DDL. Il y a deux salariés. L'histoire du DDU m'a surpris pour sa longévité, DDU est née en 1969 ! Elle est indépendante de DDL depuis 1994.
Leurs objectifs : Camp international des juniors, Camp d'Été, Camp Nordique tous les 2 ans, Festival films, rencontres et fêtes.. Classique, il y a 5 membres bénévole, élus tous les 2 ans par l'assemblée générale. Les bénévoles font du journal qui se nomme VISUALIS. Il est publié 4 fois par an pour les membres de DDU. www.ddu.nu Je vous informe qu'il y aura le festival "Sig Det Med Tegn" = langue des Signes et identité, le 1er avril 2006 www.sigdetmedtegn.dk
Allez les Jeunes Sourds de France !! :o)

KC = Kommunication Center
Nous avons visité KC (Center for Tegnsprog) et nous avons été chaudement accueilli par Eva Abildgaard. Notre visite s'est faite en deux parties. Premier temps avec Eva, elle explique l'histoire de KC, né en 1973 ; c'est un centre d'enseignent de la Langue des Signes et la formation des interprètes. La deuxième partie a été exposée par Maja Toft au sujet du dictionnaire de la Langue des Signes. Il sera en CDrom. Le dernier dictionnaire datait de 1979. DDL a obtenu le financement pour 4 ans mais le projet est transféré au KC puisque c'est tout à fait l'environnement de la Langue des Signes. Quel est le cas particulier de ce projet ? Il y a 2 manières différentes pour trouver le mot et le signe. Si vous connaissez le signe mais vous ne savez pas ce que le signe signifie le mot, vous pouvez découvrir en recherchant la base des données du dictionnaire, ainsi vice versa. Le dictionnaire sera publié en 2008. www.kc.dk


CFD = Centre For Døve
Anne Vikkelso est Sourde, elle travaille en tant que directrice du centre régional pour les sourds qui ne peuvent pas suivre le rythme accéléré de la société. Elle dirige 450 salariés. Ce centre a été établi en 1870 avec un but de promouvoir l'insertion des femmes sourdes célibataires qui ont été exclues de la société. Le centre inclut un vaste espace, construit en 1970. Maintenant ce sont des services d'aide pour les sourds et les sourds-aveugles (comme le CAT en France). Toutes les activités sont basées sur le respect, la compréhension de la langue et la culture. Divers types de services sont résidentiels aussi bien que les ateliers abrités : la blanchisserie et les ateliers de tissage. Nous sommes impressionnés de l'atmosphère de CFD, ainsi nous avons décidé d'acheter les serviettes de blanchisserie afin de les soutenir. Le CFD est divisé en trois régions géographiques et une région spécifiquement responsable sur 24/24 heures à Copenhague. www.cfd.dk


Døves Kirle = Église sourde!!

Avez-vous entendu parler de cette église ? moi non... Elle est située dans le quartier Frederiksberg, à Copenhague. Nous avons rencontré Lise Lotte Kjær, une des prêtres, qui est entendante mais signe très bien. Elle s'est humblement réjouie, "vous savez que cette église est la plus ancienne au monde". En 1900, Johannes Jørgensen a été appelé pour être le premier prêtre sourd. En 1904, l'église est constuite par et pour les Sourds !! L'année dernière, l'église sourde a célébré 100 ans. Døves Kirke célèbre la messe du dimanche. On suit la Bible mais on signe très visuellement. Les mariages des couples sourds sont nombreux, de même pour les gay et lesbian. Døves Kirke sert également un espace de rencontre et un centre d'activité pour les événements sourds comme le théâtre, la chanson, la danse, la veillée de nuit lumineuse...

III - La Langue des Signes et la santé ?

TEGNSPROG NU
Un soir, Frontrunners a participé à une réunion de TEGNSPROG NU. Ce nom danois se traduit LA LANGUE DES SIGNES, MAINTENANT ! Mette, une étudiante de journalisme a expliqué comment favoriser les médias, attirer l'attention du public pour le support de la Langue des Signes.. Vous pouvez écrire votre soutien au
www.tegnsprognu.dk

Santé. Déssaroi lors de la visite à l'hôpital de Gentofte. L'audiopologiste a expliqué les implants cochléaires, ses pièces externes et internes - Au Danemark, 98 % des enfants sourds ont été implantés - C'est dramatique pour les Danois ! La dame est ouverte de toutes nos questions. Sa position médicale reste ferme "il est de la responsabilité des parents, pas les nôtres". La moitié de mon groupe fait de la triste mine. Est-ce la fin de l'avenir sourd ? Pour moi aussi, mais n'oubliez pas la responsabilité des adultes Sourds est nécessaire plus que jamais. Informer et sensibiliser aux parents afin qu'ils aient leur choix et qu'ils réfléchissent mieux les possibilités de l'enfant sourd, en prenant une implication de la langue des Signes, pas forcément réparer les oreilles de leur bébé, ni faire rééduquer leurs enfants. Car les yeux du Sourd entendent !

dimanche, octobre 23

Voyage au pays de la culture sourde

Monde sourd – Communauté sourde – Culture sourde” avec Vivien Batory

Nous avons bien dépensé nos discussions. Comment définir "communauté sourde", "culture sourde" et "monde sourd"? Nous nous posions aussi des questions ; qu'est-ce qui les différencie entre les trois ? qui sont les 'membres sourds' ? les 'membres de la LS' ou les 'membres Coda' pourraient être sur le groupe. Nous avons décidé de ne pas annoncer ce que nous avons débattu. Soyez patients de lire la suite !

Tout d'abord, je remercie chaleureusement Hilde Haualand et Peter Niemelä. Ils sont tous les deux Sourds. Ils ont intervenu pour Frontrunners. La 1ère semaine avec l'anthropologue Hilde et la 2e avec Peter, le "collectionneur et l'historien sourd".



"Le village sourd de deux semaines" avec Hilde Haunaland

Hilde Haualand vient de Norvège, est venue pour nous parler au sujet de l'anthropologie transnationale et transculturelle des communautés. Vous savez que l'anthropologie fait l'objet de l'étude sur les êtres humains : donc on veut savoir comment les hommes agissent l'un et l'autre, et avec d'autres ; qui sont-ils ? que font-ils ? pourquoi viennent-ils ? comment se communiquent-ils ? etc.
Hilde concentre sa recherche sur les événements sourds, en citant par exemple "Deaf Way", des "congrès internationaux ou continentaux", ou des festivals sourds.. Pour aujourd'hui, on va concentrer sur le "Deaflympics" dont je vais faire ici le résumé pour vous distraire ou pour vous faire travailler la tête :o)

Avant de commencer sur le voyage au Deaflympics, je voudrais vous demander qui était le fondateur ? C'est le francais Eugène Rubens-Alcais. Il était à l'époque président de la FSSF. Les premiers Jeux Silencieux internationaux ont été tenu en 1924 à Paris, occupé par six nations. Depuis lors, tout était fait de tradition comme chez les entendants ! Il ne faut pas oublier que les jeux silencieux étaient actifs en Scandinavie bien avant 1924 ! Pour récent, les événements des Jeux Olympiques des Silencieux d'Été se trouvaient en Bulgarie en 1993, au Danemark en 1997, à Rome en 2001, à Melbourne en 2005... il y a aussi les jeux d'hiver.
Hilde nous amène à voyager à Rome : les étapes successives de Deaflympics, par lesquels on peut observer par étapes : le début, le processus et la fin, il s'agit un espace sourd provisoire de deux semaines.
- On rencontre de plus en plus de sourds dans l'avion ou le train puis le lieu d'arrivée, on y voit de facon accélérée..

- Le pelérinage des milliers sourds se construit en une ville sourde.
- Les hôtels sont inondés par les sourds. Où sont les entendants ? Ils ont tous l'air de bien signer !
- Le sourd ne va pas demander à un sourd : "vous êtes sourds?" puisque il verra beaucoup d'autres dans le même lieu.
On remarque que l
es personnes entendantes sont un peu pertubées mais au fil des jours, elles acceptent mieux, elles font des gestes, ou prennent du stylo et du papier.
- Un monde de ville sourde est tout à fait provisoire, les personnes sourdes ont le sentiment de gagner leur supériorité vis-à-vis des entendants. Les bars et les restos sont envahis par les soldats, non pardon! par les usagers de la LS, évidemment..
- Bien que le temps est trop restreint, il donne l'intensité à l'expérience des chacuns participants. Leurs buts sont divers : la prise de contact des étrangers, assister tous les matchs de sports ou "le rendez-vous" des jeunes, etc.

- La partie d'adieu..
- La fréquence des personnes sourdes est progressivement et assez rapidement diminuée.
- La communauté visuelle s'est dissoute. La communauté sourde est remplacée par l'enchaînement invisible de la puissance de la majorité entendante.

Hilde a également expliqué un peu au sujet de la globalisation sourde. Maintenant on peut se communiquer aisément via webcam, vidéo en LS dans l'internet, aux msn... Hilde nous a posé des questions sur les défis et les occasions. Cela nous a soulevé quelques questions et débats intéressants.

Pense pas bête d'Hilde :
* Que diriez-vous des personnes sourdes des pays en voie de développement ?
* La communauté sourde est seulement réservée pour une élite de sourds ? Avec quelles ressources pour voyager ? La présentation de Hilde était super et je l'ai beaucoup appréciée. Si vous voulez participer au prochain Deaflympics d'hiver à Salt Lake City en 2007 et celui d'été, il se trouvera à Taipei en 2009.
http://www.deaflympics.com/

"Le chemin des communautés sourdes" avec Peter Niemela

Cet jeune intervenant, d'origine finlandais, est marié avec une danoise. Il fait partie de la troisième génération sourde. Il se passionne à l'écriture, l'histoire des Sourds et il aime collectionner ce qui sort le monde sourd ou le domaine de la langue des signes. En 2004, il a publié son livre : Længe leve Døvania.
D'abord, il s'est principalement concentré sur l'histoire sourde, commençant par tracer un cercle indiquant ”le monde sourd et ses relations naturelles”. Il nous a demandé ce qui était intérieur qui entoure. La politique, le sport et la culture en font partie. Il a aussi expliqué l'historique des sports sourds. Il nous a montré des timbres qui comptent en tout 105. Helen Keller est la plus figurée dans les timbres du monde entier. Beaucoup figurent De L'Épée, la langue des Signes, même un sur l'implant cochléaire ! Terence Parkin, le célèbre nageur africain du sud, figure sa photo du timbre actuel. Très intéressant !

Bingo! Peter nous a encore ouvert la bouche.. Il y a des vieux films signés. En 1913, Georges Veditz, sourd-muet américain, signait merveilleusement avec sa bouche fermée. E.M. Gallaudet, aussi!! Ce Veditz de NAD (National American of the Deaf) s'adressait aux amis sourds pour parler de la préservation de la langue des Signes !

Merci Peter de nous avoir partagé de bons moments et de nous avoir dopé "les valeurs sourdes" incluant les personnalités connues, le sport silencieux, les timbres et les premiers films sourds que j'ignorais.

La surdité, le conflit du management et l'empowerment” avec Ole Vestergaard

Ole nous a distribué les photocopies du livre ”Constructing Deafness”. Ceci regroupe les auteurs sur la construction de la surdité. Nous avons dû réparti en 5 groupes et étudier le chapitre choisi, tels la communauté et la culture du peuple sourd de Carol Padden (1980), les étrangers du monde entendant de Paul Higgins (1980), le rôle des Signes dans la structure de la communauté sourde de Lilian Lawson (1981), la communauté sourde moderne de Paddy Ladd (1988) et Y a-t-il une culture sourde ? de David Brien (1980). Nous faisons le résumé en utilisant des exemples des présentations de Hilde et de Vivien. Cela nous a amène une meilleure réflexion.
D'autre part, Ole nous a expliqué le management où peut se trouver l'escalade du conflit, la gestion du conflit et il nous a fait voir le film. Le processus d'escalation peut se faire facilement monter alors que c'est plus dur de revenir la paix comme discuter, pardonner, oublier. Le film “Vol au-dessus du nid de coucou” avec Jack Nicholson (1975) montre un exemple pour identifier les étapes du conflit.
Nous avons défini ensemble l'empowerment et avons pratiqué des séances comme types différents d'empowerment afin de mieux connaître en soi et de mieux nouer la relation avec les autres.

Deaftopia” avec Vivien

C'était un mercredi, Vivien nous a donné 24 heures pour créer un film, il faut aborder le thème du commercial sourd ”positif”. GO! on se répartit en deux groupes. Je suis avec Sigrid, Ronan, Amanda, Thomas et sans oublier notre cordon technique, pardon c'est Gordon. Dans un premier temps nous sommes exictés de trouver une histoire, puis avions fait le script et le tournage... enfin nous avions fait le montage nous-mêmes. C'était le travail à fond et une expérience fantastique... L'équipe est super. C'est dû être pro-sourd, minimum de trois minutes. Ce fut un moment inoubiable.
Vu que les deux films ont été un succès, et avec beaucoup d'amusement ! nous allons alors publier prochainement ces movies.

Selon moi, la culture sourde est riche pour plusieurs raisons : l'identité, la langue, l'histoire et les normes sourdes. Je pense que la principale caractéristique de cette culture est la liberté d'expression, tout à fait originelle du plan humain. Ca apprend à voir différemment pour le monde entendant.
Vivien conclure : ”En résumé, la culture est basée par les traditions, idéaux, valeurs et normes. Elle est non innée, la somme de toutes les expériences, la connaissance et les valeurs qui nous incitent pour agir”. On y verra en profondeur dans les semaines qui viennent. Il est temps que je quitte mon ordinateur...
nous allons à Copenhague pendant une semaine, visiter les divers organismes... Bon vent !