dimanche, octobre 23

Voyage au pays de la culture sourde

Monde sourd – Communauté sourde – Culture sourde” avec Vivien Batory

Nous avons bien dépensé nos discussions. Comment définir "communauté sourde", "culture sourde" et "monde sourd"? Nous nous posions aussi des questions ; qu'est-ce qui les différencie entre les trois ? qui sont les 'membres sourds' ? les 'membres de la LS' ou les 'membres Coda' pourraient être sur le groupe. Nous avons décidé de ne pas annoncer ce que nous avons débattu. Soyez patients de lire la suite !

Tout d'abord, je remercie chaleureusement Hilde Haualand et Peter Niemelä. Ils sont tous les deux Sourds. Ils ont intervenu pour Frontrunners. La 1ère semaine avec l'anthropologue Hilde et la 2e avec Peter, le "collectionneur et l'historien sourd".



"Le village sourd de deux semaines" avec Hilde Haunaland

Hilde Haualand vient de Norvège, est venue pour nous parler au sujet de l'anthropologie transnationale et transculturelle des communautés. Vous savez que l'anthropologie fait l'objet de l'étude sur les êtres humains : donc on veut savoir comment les hommes agissent l'un et l'autre, et avec d'autres ; qui sont-ils ? que font-ils ? pourquoi viennent-ils ? comment se communiquent-ils ? etc.
Hilde concentre sa recherche sur les événements sourds, en citant par exemple "Deaf Way", des "congrès internationaux ou continentaux", ou des festivals sourds.. Pour aujourd'hui, on va concentrer sur le "Deaflympics" dont je vais faire ici le résumé pour vous distraire ou pour vous faire travailler la tête :o)

Avant de commencer sur le voyage au Deaflympics, je voudrais vous demander qui était le fondateur ? C'est le francais Eugène Rubens-Alcais. Il était à l'époque président de la FSSF. Les premiers Jeux Silencieux internationaux ont été tenu en 1924 à Paris, occupé par six nations. Depuis lors, tout était fait de tradition comme chez les entendants ! Il ne faut pas oublier que les jeux silencieux étaient actifs en Scandinavie bien avant 1924 ! Pour récent, les événements des Jeux Olympiques des Silencieux d'Été se trouvaient en Bulgarie en 1993, au Danemark en 1997, à Rome en 2001, à Melbourne en 2005... il y a aussi les jeux d'hiver.
Hilde nous amène à voyager à Rome : les étapes successives de Deaflympics, par lesquels on peut observer par étapes : le début, le processus et la fin, il s'agit un espace sourd provisoire de deux semaines.
- On rencontre de plus en plus de sourds dans l'avion ou le train puis le lieu d'arrivée, on y voit de facon accélérée..

- Le pelérinage des milliers sourds se construit en une ville sourde.
- Les hôtels sont inondés par les sourds. Où sont les entendants ? Ils ont tous l'air de bien signer !
- Le sourd ne va pas demander à un sourd : "vous êtes sourds?" puisque il verra beaucoup d'autres dans le même lieu.
On remarque que l
es personnes entendantes sont un peu pertubées mais au fil des jours, elles acceptent mieux, elles font des gestes, ou prennent du stylo et du papier.
- Un monde de ville sourde est tout à fait provisoire, les personnes sourdes ont le sentiment de gagner leur supériorité vis-à-vis des entendants. Les bars et les restos sont envahis par les soldats, non pardon! par les usagers de la LS, évidemment..
- Bien que le temps est trop restreint, il donne l'intensité à l'expérience des chacuns participants. Leurs buts sont divers : la prise de contact des étrangers, assister tous les matchs de sports ou "le rendez-vous" des jeunes, etc.

- La partie d'adieu..
- La fréquence des personnes sourdes est progressivement et assez rapidement diminuée.
- La communauté visuelle s'est dissoute. La communauté sourde est remplacée par l'enchaînement invisible de la puissance de la majorité entendante.

Hilde a également expliqué un peu au sujet de la globalisation sourde. Maintenant on peut se communiquer aisément via webcam, vidéo en LS dans l'internet, aux msn... Hilde nous a posé des questions sur les défis et les occasions. Cela nous a soulevé quelques questions et débats intéressants.

Pense pas bête d'Hilde :
* Que diriez-vous des personnes sourdes des pays en voie de développement ?
* La communauté sourde est seulement réservée pour une élite de sourds ? Avec quelles ressources pour voyager ? La présentation de Hilde était super et je l'ai beaucoup appréciée. Si vous voulez participer au prochain Deaflympics d'hiver à Salt Lake City en 2007 et celui d'été, il se trouvera à Taipei en 2009.
http://www.deaflympics.com/

"Le chemin des communautés sourdes" avec Peter Niemela

Cet jeune intervenant, d'origine finlandais, est marié avec une danoise. Il fait partie de la troisième génération sourde. Il se passionne à l'écriture, l'histoire des Sourds et il aime collectionner ce qui sort le monde sourd ou le domaine de la langue des signes. En 2004, il a publié son livre : Længe leve Døvania.
D'abord, il s'est principalement concentré sur l'histoire sourde, commençant par tracer un cercle indiquant ”le monde sourd et ses relations naturelles”. Il nous a demandé ce qui était intérieur qui entoure. La politique, le sport et la culture en font partie. Il a aussi expliqué l'historique des sports sourds. Il nous a montré des timbres qui comptent en tout 105. Helen Keller est la plus figurée dans les timbres du monde entier. Beaucoup figurent De L'Épée, la langue des Signes, même un sur l'implant cochléaire ! Terence Parkin, le célèbre nageur africain du sud, figure sa photo du timbre actuel. Très intéressant !

Bingo! Peter nous a encore ouvert la bouche.. Il y a des vieux films signés. En 1913, Georges Veditz, sourd-muet américain, signait merveilleusement avec sa bouche fermée. E.M. Gallaudet, aussi!! Ce Veditz de NAD (National American of the Deaf) s'adressait aux amis sourds pour parler de la préservation de la langue des Signes !

Merci Peter de nous avoir partagé de bons moments et de nous avoir dopé "les valeurs sourdes" incluant les personnalités connues, le sport silencieux, les timbres et les premiers films sourds que j'ignorais.

La surdité, le conflit du management et l'empowerment” avec Ole Vestergaard

Ole nous a distribué les photocopies du livre ”Constructing Deafness”. Ceci regroupe les auteurs sur la construction de la surdité. Nous avons dû réparti en 5 groupes et étudier le chapitre choisi, tels la communauté et la culture du peuple sourd de Carol Padden (1980), les étrangers du monde entendant de Paul Higgins (1980), le rôle des Signes dans la structure de la communauté sourde de Lilian Lawson (1981), la communauté sourde moderne de Paddy Ladd (1988) et Y a-t-il une culture sourde ? de David Brien (1980). Nous faisons le résumé en utilisant des exemples des présentations de Hilde et de Vivien. Cela nous a amène une meilleure réflexion.
D'autre part, Ole nous a expliqué le management où peut se trouver l'escalade du conflit, la gestion du conflit et il nous a fait voir le film. Le processus d'escalation peut se faire facilement monter alors que c'est plus dur de revenir la paix comme discuter, pardonner, oublier. Le film “Vol au-dessus du nid de coucou” avec Jack Nicholson (1975) montre un exemple pour identifier les étapes du conflit.
Nous avons défini ensemble l'empowerment et avons pratiqué des séances comme types différents d'empowerment afin de mieux connaître en soi et de mieux nouer la relation avec les autres.

Deaftopia” avec Vivien

C'était un mercredi, Vivien nous a donné 24 heures pour créer un film, il faut aborder le thème du commercial sourd ”positif”. GO! on se répartit en deux groupes. Je suis avec Sigrid, Ronan, Amanda, Thomas et sans oublier notre cordon technique, pardon c'est Gordon. Dans un premier temps nous sommes exictés de trouver une histoire, puis avions fait le script et le tournage... enfin nous avions fait le montage nous-mêmes. C'était le travail à fond et une expérience fantastique... L'équipe est super. C'est dû être pro-sourd, minimum de trois minutes. Ce fut un moment inoubiable.
Vu que les deux films ont été un succès, et avec beaucoup d'amusement ! nous allons alors publier prochainement ces movies.

Selon moi, la culture sourde est riche pour plusieurs raisons : l'identité, la langue, l'histoire et les normes sourdes. Je pense que la principale caractéristique de cette culture est la liberté d'expression, tout à fait originelle du plan humain. Ca apprend à voir différemment pour le monde entendant.
Vivien conclure : ”En résumé, la culture est basée par les traditions, idéaux, valeurs et normes. Elle est non innée, la somme de toutes les expériences, la connaissance et les valeurs qui nous incitent pour agir”. On y verra en profondeur dans les semaines qui viennent. Il est temps que je quitte mon ordinateur...
nous allons à Copenhague pendant une semaine, visiter les divers organismes... Bon vent !

4 Comments:

Blogger bloggrez said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

1:26 PM

 
Blogger Linda Johnson said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

1:40 PM

 
Blogger zack powers said...

Creative energy you must have to create this blog here. I'm taking quite a liking to it so I may invite buddy if that's acceptable. My site relates to indoor dog house stuff and covers all sorts of indoor dog house types of things. Come check out my blog if you have time...

Thanks again for your good work!

7:44 AM

 
Blogger bouzellifa said...

Creative energy you must have to create this blog here. I'm taking quite a liking to it so I may invite buddy if that's acceptable. My site relates to indoor dog house stuff and covers all sorts of indoor dog house types of things. Come check out my blog if you have time...

Thanks again for your good work!

11:17 AM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home